Immigration. Londres paie pour bloquer les migrants à Calais

Un article, daté du 18 janvier, de Ouest-France (https://www.ouest-france.fr/).

Finis les accords du Touquet, place au traité de Sandhurst, en Angleterre, signé ce jeudi par Theresa May et Emmanuel Macron : 50 millions d’euros à débourser pour le Royaume-Uni et la promesse d’accélérer les procédures d’accueil pour les mineurs isolés…

Comment gérer les migrants qui s’agglutinent à Calais dans l’espoir de passer outre-Manche ? Signés avec Londres en 2003, les accords du Touquet ont toujours laissé un goût amer aux Français. Permettre aux deux États de réaliser des contrôles sur le sol du voisin, c’était autoriser les Britanniques à refouler les migrants jugés indésirables… Et laisser la France se débrouiller.

Un deal « très bénéfique au Royaume-Uni », a reconnu mercredi un porte-parole du gouvernement de May. Un deal désormais plus équilibré, s’est réjoui ce jeudi soir Emmanuel Macron, en annonçant la signature du « traité de Sandhurst », du nom de la ville où s’est tenu ce sommet franco-britannique. Cet accord « permettra de traiter efficacement » les flux de migrants.

En mars 2016, quand il était ministre de l’Économie, Macron, comme beaucoup de politiques français, avait menacé de laisser filer les migrants en déplaçant la frontière de Calais à Douvres, en cas de Brexit. Devenu président, il a mis un peu d’eau dans son thé…

Des dents grincent outre-Manche

Theresa May n’a pas attendu sa mise en demeure. Dès jeudi matin, elle a laissé fuiter qu’elle était prête à augmenter de 50 millions d’euros sa contribution « pour améliorer la sécurité à la frontière ». Mieux que les 113 millions déboursés par Londres en trois ans.

Le chèque n’est pas encore signé que, déjà, les dents grincent outre-Manche : « La France demande des millions supplémentaires pour stopper les migrants à Calais, et on nous prête la tapisserie de Bayeux comme lot de consolation », ironise le tabloïd Daily Mail. Le prêt de l’œuvre, annoncé mercredi par Macron, a été confirmé « pour 2022 » par May. Oser prêter la Tapisserie qui célèbre la conquête de l’Angleterre, en 1066, par Guillaume de Normandie, le Daily Telegraph y voit « un certain culot français ».

Le sort de milliers de migrants

De là à soupçonner Macron de jouer les marchands de tapisserie… L’idée prêterait à sourire si le sort de milliers de mineurs étrangers n’était pas aussi en jeu. Lors du démantèlement de la « jungle », fin 2016, ils étaient environ 2 000 à vivre seuls à Calais, dans l’attente de pouvoir rejoindre des membres de leur famille installés au Royaume-Uni. Sous la pression de Paris, Londres s’était engagé à les accueillir. Seuls 769 jeunes ont franchi la Manche depuis.

macron may

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s