Rassemblement de soutien au squat de Ouistreham

Jeudi 9 mars 2022 à partir de 8h30 devant le tribunal judiciaire de Caen

Communiqué de l’AG de Lutte Contre Toutes les Expulsions.


Défendons le premier squat à Ouistreham !


L’audience, prévue jeudi 10 mars à 9h au tribunal judiciaire de Caen, aura lieu dans un contexte
politique local de chasse aux exilé.es.
Romain Bail, le maire de Ouistreham, n’ayant jamais caché son hostilité quant à la présence d’exilés
sur le territoire de sa commune. Pour preuve, il n’a jamais répondu aux sollicitations de plusieurs
collectifs et associations lui demandant l’installation d’un point d’eau potable à proximité du
campement où survivent les exilés. En refusant cet accès au premier des droits humains
fondamentaux, Bail s’oppose aux textes internationaux que la France a pourtant signés et met
gravement en danger la vie d’une population particulièrement vulnérable. Par ailleurs, l’édile a
profité du premier confinement pour disposer d’énormes pierres sur le rond-point du débarquement
afin de rendre impossible la réinstallation de l’ancien campement des exilés. Coût de l’opération :
25.000 euros pour les contribuables ouistrehamais ! Quand Bail ne s’en prend pas directement aux
exilés, il met la pression sur les personnes qui les soutiennent. Cette attitude lui a d’ailleurs valu une
condamnation en 2019 pour verbalisations abusives.
La préfecture du Calvados a aussi une grande part de responsabilité dans la mise sous tension
permanente des exilés de Ouistreham. A tel point que l’été dernier, le préfet a usé de tout son
pouvoir pour tenter de renvoyer au Darfour un jeune soudanais du campement, région où celui-ci
risque sa vie. En lui accordant récemment le statut de réfugié, la Cour Nationale du Droit d’Asile a
heureusement désavoué le préfet.
C’est donc dans cette ambiance locale nauséabonde que l’avocat des exilés va défendre le squat de
Ouistreham. Un lieu de vie que l’Union Communiste Libertaire, Citoyen.nes en Lutte Ouistreham et
l’Assemblée Générale de Lutte Contre toutes les Expulsions ont officialisé le 22 janvier 2022 pour
les exilés de Ouistreham, afin de leur offrir un abri, un accès à l’eau potable et aux sanitaires. Des
droits humains fondamentaux qui leur ont toujours été refusés par la préfecture et les collectivités
territoriales.
Appel à rassemblement jeudi 10 mars à 8h30 devant le tribunal judiciaire de Caen, 11 rue Dumont
d’Urville (sur la presqu’île), en soutien au squat de Ouistreham dont la mairie demande l’expulsion.
Venez nombreux.ses !
Liberté de circulation et d’installation !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s