Marche des solidarités 18 décembre à 18 h au pont de Bénouville !

Macron et son gouvernement méprisent les habitants de ce pays, avec ou sans-papiers.

Ils parlent de Liberté, mais après avoir refusé la liberté de circuler aux exiléEs, ils la limitent de plus en plus régulièrement pour toute la population. Par ailleurs, la France et l’Union Européenne ne respectent pas le droit d’asile, alors même que l’État français est responsable de guerres et de partenariats économiques honteux qui provoquent l’exil.

Ils parlent d’Egalité, mais la refusent aux sans-papiers et les inégalités explosent dans toute la société. Ils expulsent les habitants des squats, démantèlent les campements, avec une violence extrême, sans proposer de solution décente de logement. Ils laissent les sans-papiers sans protection en première ligne et remplissent les centres de rétention. 12 squats ont été expulsés en 4 mois dans l’agglo de Caen, jetant ainsi à la rue plus de 300 exiléES. A Ouistreham, les jeunes sans-papiers en transit qui cherchent à rejoindre le Royaume-Uni, sont victimes de violences policières quotidiennes (interpellations brutales, gazages, tirs de LBD, destruction de matériel, etc.).

Quant à la Fraternité, ils s’en moquent ! Ils laissent les mouvements racistes prendre de plus en plus d’ampleur. Ils harcèlent, menacent, condamnent les militants et les soutiens qui défendent les droits des exiléES ou leur portent assistance.

Ensemble, avec et sans-papiers, défendons la liberté et l’égalité des droits, pour la régularisation de touTES les sans-papiers, soyons uniES contre le racisme, la xénophobie et l’islamophobie. C’est pourquoi, nous appelons à amplifier encore ce mouvement et vous invitons à nous rejoindre massivement lors de l’acte IV de la marche des solidarités le 18 décembre prochain, journée internationale des migrantES.

Nous appelons à participer aux luttes pour la fermeture des centres de rétention administrative, pour l’accès à un logement décent pour toutes et tous, contre toutes les expulsions et pour la régularisation de touTES les sans-papiers.

Nous appelons à faire triompher la liberté, l’égalité et la solidarité. Nous vous donnons rdv au pont de Bénouville, le vendredi 18 décembre à 18 h, pour une marche jusqu’à Ouistreham, quai Charcot, à la rencontre des exilés lors d’une distribution alimentaire.

Collectif Citoyen.nes en lutte Ouistreham rattaché à Utopia 56

Côté pratique : nous organisons une navette de Ouistreham à Bénouville afin de ramener les chauffeurs à leur véhicule.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s