Ouverture d’un nouveau squat au 75, Bd Guillou à Caen

L’espace Vannier – un dispositif d’urgence ouvert pendant la période hivernale – a accueilli jusqu’à 80 personnes par nuit, principalement des familles avec enfants. Ce dispositif était largement insuffisant en termes de capacité d’accueil, notamment pour les célibataires, et inadapté puisqu’il n’était pas ouvert en journée. Depuis sa fermeture le 4 avril dernier, 12 familles ont été jetées à la rue. Certaines ont trouvé une solution précaire chez des amis ou des personnes solidaires, d’autres se sont installées au squat du Marais. Ce dernier accueillait déjà environ 250 personnes et la trentaine de personnes supplémentaire était difficilement supportable du point vue des sanitaires et des cuisines collectives. Nous étions déjà contraints de refuser de nombreuses demandes, et plusieurs familles « vivent » à la gare actuellement faute de places dans un des 8 squats de l’agglomération caennaise, ou dans les réseaux d’hébergements solidaires.

Des demandeurs d’asile ne sont même pas logés en CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) comme le prévoit la loi. L’Assemblée Générale de Lutte contre toutes les Expulsions a donc réquisitionné une nouvelle habitation située au 75, Bd Guillou à Caen depuis le 2 mai dernier, qui permet d’héberger 5 familles avec enfants, soit 18 personnes.

C’est encore largement insuffisant vu la situation actuelle pour pallier aux carences de la préfecture du Calvados qui bafoue le Droit au Logement en refusant d’héberger dignement plus de 500 personnes sur  Caen.

Ce chiffre ne va cesser d’augmenter, puisque la préfecture du Calvados n’applique la circulaire « Valls » qu’au « compte-gouttes ». Des familles, présentes sur le territoire depuis plus de 7 ans, voire 8 ans pour certaines, ne sont pas régularisées et se retrouvent dans une impasse, sans aucuns droits élémentaires (travail, logement…). De plus la préfecture renouvelle de moins en moins les titres de séjour « pour raison médicale » mettant des familles, déjà intégrées, dans des situations d’exclusion infernales. Dans ces conditions, la situation actuelle de l’hébergement, déjà critique, ne va cesser de s’aggraver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s