Bilan du collectif inter-orga à Caen

Bilan d’activité du collectif inter-orgas
Nous vous conseillons de télécharger la version pdf disponible ici –> Bilan collectif inter-orgas car vous pourrez accéder à tout le contenu (tracts…) grâce à des liens. La version texte suit. Bonne lecture.

I-Mise en place du collectif inter-orga
Celle-ci est intervenue dans un contexte particulier.
La situation sur l’agglomération caennaise des personnes exilé.e.s était déjà très problématique depuis de longs mois et avait donné lieu à plusieurs actions : manif le 18 mai 2017 contre le manque criant de places en hébergements d’urgence, action en faveur des mineurs étrangers non pris en charge par le Conseil départemental, manifestation le 28 octobre 2017 contre l’expulsion, juste avant la trêve hivernale, de migrants hébergés, ouverture de squats par l’AG de lutte contre toutes les expulsions…
Est ensuite venue se greffer la situation de jeunes soudanais arrivés à Ouistreham au cours de l’été 2017 et vivant dehors dans des conditions indignes. Dès la mi-septembre, des citoyen.ne.s ont créé un collectif sur Ouistreham, le CAMO, pour venir en aide à cette
population démunie, soudanaise pour l’essentiel. Le 9 décembre, une tentative d’ouverture d’un squat à la Pointe du Siège, organisée par l’AG de lutte en coordination avec le CAMO, s’est soldée par un échec. Le 11 décembre, des citoyen.ne.s solidaires organisaient une première manifestation devant la mairie de Ouistreham à l’occasion d’un conseil municipal.
Le 15 décembre, le tribunal administratif de Caen rejetait la requête déposée par 4
associations le 8 décembre et demandant des mesures concrètes pour venir en aide aux
migrants de Ouistreham. C’est dans ce contexte que l’AG de lutte a pris l’initiative d’organiser une réunion publique, le 11 décembre, avec invitation à tous les acteurs associatifs, syndicaux, politiques susceptibles de relayer les mobilisations autour de la question migratoire. Cette date marque le début du collectif inter-orga. Cette réunion a débouché sur la manifestation du 16 décembre à Ouistreham, signée par 39 organisations. Tract d’appel.

II- Fonctionnement du collectif inter-orga
– Il est constitué d’associations, collectifs divers, organisations syndicales et politiques et de citoyen.ne.s solidaires non affilié.e.s à une orga.
– Le collectif s’est réuni régulièrement depuis un an, tout d’abord au squat des Cyclades, puis à celui du Marais, parfois au Bazarnaom, avec compte-rendu des réunions à l’ensemble des membres. Dates et fréquentation des réunions : 9/01 (22 orgas), 23/01 (9 orgas), 30/01 (12 orgas), 6/02 (11 orgas), 27/02, 6/03, 20/03 (9 orgas), 27/03 (7 orgas), 3/04, 2/05, 16/05, 5/06 (6 orgas), 19/06 (7 orgas), 31/07 (8 orgas), 2/08, 11/09 (10 orgas), 9/10 (7 orgas), 22/10 (9 orgas). Soit au total 18 réunions, avec une participation forte au début, puis moyenne mais stable depuis mars.
– Dans un premier temps, le collectif a utilisé l’adresse mail de l’AG de lutte pour communiquer, ce qui a pu entraîner une confusion entre les actions propres de l’AG et celles de l’inter-orga. Fin mars 2018 a donc été créée une adresse spécifique (collectifinterorga.normandie@orange.fr ) pour que la provenance de nos messages soit
clairement identifiée. Le mailing des orgas figure en clair dans les messages pour que chacun.e prenne connaissance de la liste des destinataires qui évolue au fil du temps.
– Ce collectif fonctionne de façon assez informelle, sans règles édictées précisément, et en fonction de l’actualité. L’idée est de maintenir un lien permanent entre toutes les orgas et citoyen.ne.s concernés par la question migratoire pour mieux faire circuler l’info et être plus réactifs dès que nécessaire.

III- Actions du collectif
Les actions du collectif ont consisté essentiellement à organiser des rassemblements et manifestations, à diffuser largement l’information et à relayer également des événements organisés par d’autres acteurs.
– Samedi 20 janvier à Ouistreham : manif de soutien aux personnes migrantes. Environ 1000 manifestant.e.s. Tract d’appel. Un débat au sein du collectif a eu lieu sur la nécessité ou pas de déclarer la manif. Un consensus s’est dégagé pour ne pas déclarer, tout en laissant aux orgas qui avaient des réticences la possibilité de déclarer elles-mêmes la manif.
– Samedi 3 février 2018 à Ouistreham : contre-rassemblement pour protester contre le rassemblement organisé par le Parti de la France, avec la venue de Karl Lang. Cette proposition n’a pas fait consensus au sein du collectif et au final, seules 17 orgas ont été signataires. Tract d’appel.
– Samedi 17 février 2018 : manif à Caen. Texte d’appel avec 43 signataires. Plus de 1000 manifestant.e.s.
– Samedi 31 mars à Caen, place Bouchard : rassemblement contre toutes les expulsions (fin de la trêve hivernale), abandon du projet de loi asile-immigration, égalité des droits avec ou sans papiers. Une centaine de personnes. Texte d’appel avec 18 signataires.
– Samedi 7 avril à Caen : Marchons pour l’égalité et refusons la loi asile-immigration. Environ 200 personnes. Tract d’appel avec 24 signataires.
– Samedi 19 mai à Ouistreham : manif en réaction à une augmentation des exactions policières (rafles, violences, pressions sur les personnes solidaires). Environ 200 personnes. Tract d’appel.
– Début août : communiqué de presse et modèles de courrier au Préfet, député.e.s, directrice de la DDCS, pour protester contre les nouveaux critères d’attribution des nuitées d’hôtel aux personnes sans abri, action suivie d’une lettre ouverte aux député.e.s
début octobre en réaction à leur courrier et à celui du Préfet.
– Communiqué de presse commun le 28 septembre, sur proposition du NPA, pour dénoncer les tergiversations du gouvernement français, son refus d’accueillir immédiatement l’Aquarius et, plus largement, pour dénoncer les politiques migratoires des Etats en Europe. 17 signataires.
– Samedi 27 octobre : contre-rassemblement antiraciste à Ouistreham, face à la manif lancée par le PDF. Texte d’appel avec 32 signataires. Consensus large au sein du collectif sur cette initiative, contrairement à l’épisode précédent du 3 février. Environ 300 personnes face à une cinquantaine de fachos.
– Mercredi 7 novembre : rassemblement Place Bouchard en soutien aux « 7 de Briançon » dont le procès s’ouvre le 8 novembre. Tract avec 29 signataires. Une centaine de personnes présentes.

IV-Relais d’autres événements
– Réunion EÉLV le 16 janvier à Ouistreham, avec Damien Carême, maire de Grande- Synthe, et Esther Benbassa, sénatrice.
– « Un cri dans la ville », événement organisé par le CAMO à Ouistreham, le 25 mars 2018. Voir vidéo et article de Ouest-France.
– Les événements organisés par les Etats Généraux des Migrations :
→ Le 21 avril à Caen : manifestation silencieuse et « die-in ». Organisation de conférences et ateliers.
→ Dans le cadre du Festisol de novembre 2018 : conférence de Marie-José Tubiana le 22 novembre sur les causes de l’exil chez les jeunes soudanais, marche solidaire pacifique le vendredi 23 novembre, chorales, expositions…
– Soirées de solidarité (concerts, débats…) organisées par divers acteurs pour financer les squats de Caen et la prise en charge des migrants à Ouistreham.
– Soirée de lancement de l’antenne SOS Méditerranée en Normandie, le 15 juin, puis soirées ciné-débat.
– Pique-nique du CAMO le 3 juin à la Pointe du Siège et celui de Rassemblement le 30 juin sur la plage de Colleville
– Collecte solidaire pour les migrants de Caen et Ouistreham par le collectif de St-Aubin les 17 et 24 juin.
– Courrier collectif au maire de Caen, à l’initiative de l’ASTI14, pour demander de surseoir à l’expulsion du squat des Cyclades. 20 signataires.
– Soutien au rassemblement du 2 août devant la DDCS, à l’appel des travailleurs sociaux du 115 qui protestent contre la décision de la Préfecture de mettre fin à l’hébergement en hôtel pour les personnes isolées ou les couples sans enfant et sans pathologie médicale grave.
– Mardi 28 août : appel à un rassemblement dinatoire place Bouchard, à l’initiative de l’AG de lutte, après l’expulsion du squat de la rue de Falaise.
– Manifestation de soutien à l’Aquarius, le 6 octobre, à l’initiative de Racailles et en écho à l’appel européen de SOS Méditerranée « Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer ». 16 signataires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s