Brest : plusieurs blessé-e-s lors d’une agression raciste contre des migrant-e-s et des personnes solidaires

À Brest, comme partout ailleurs, il y a des gens à la rue, migrant-e-s ou pas, les services d’hébergement d’urgence sont débordés, des expulsions du territoire ont lieu et des gens résistent, accueillent, nourrissent, informent et ouvrent des squats.

Ainsi, fin 2017, une maison inoccupée, appartenant à un bailleur social, a été occupée pour abriter une dizaines de mineur-e-s isolé-e-s étranger-e-s à la rue. C’est près de cette maison, nommée « La Maison des Mineur-e-s » qu’à eu lieu une agression raciste le 7 février.

Un récit repris de la page Facebook du Mouvement « Zéro Personne à la rue » de Brest (https://www.facebook.com/ZeropersonnealarueBrest/).

AGRESSIONS VIOLENTES, MENACES DE MORT A LA MAISON DES MINEURS A BREST .
2 personnes traînées par une voiture, 5 personnes à l’hôpital pour des blessures légères.

Le 7 Février vers 17h, une réunion d’organisation avait lieu à la maison des mineurs, entre les jeunes et les soutiens. Il y avait une vingtaine de personnes présentes. Une voiture est venue se garer devant la maison. A son bord, il y avait un conducteur et une enfant de 7-10 ans. L’homme est venu à la fenêtre menacer : « Dégagez, je vais revenir avec du monde pour brûler la maison ».
Plusieurs personnes sont sorties pour aller à sa rencontre et lui demander de se calmer et de rentrer chez lui car il était dans un état second. Il a continué d’être violent et menaçant. Il s’est assis dans sa voiture, a craché au visage d’une personne en le menaçant de le « planter », puis a cherché quelque chose dans sa boîte à gants. Une personne s’est interposée, il a alors démarré violemment en marche arrière, traînant les deux personnes sur 10 à 15 mètres, les roues de la voiture frôlant leurs têtes. Puis il a remonté le chemin sinueux en accélérant en marche arrière, continuant de menacer les gens : « fils de pute, je vais vous cramer ».
Un témoin de la scène a appelé le 17. 15 minutes plus tard, l’agresseur revient à pied, armé d’un couteau. Toutes les personnes présentes se sont réfugiées dans la maison, pour ne pas envenimer plus encore la situation. L’homme frappe avec son couteau sur la porte d’entrée, fêlant 2 vitres, en continuant à proférer menaces et insultes. Une dizaine de personnes sortent par la fenêtre pour le repousser. Il prend la fuite en courant. Arrivé à une certaine distance de la maison, il réitère ses insultes et menaces : « fils de pute, on va revenir à cinquante cramer la maison ».
Plusieurs minutes après, un fourgon et trois agents de police arrivent sur les lieux. Les personnes leur témoignent les agressions subies. La police repart à sa recherche. Quelques minutes après l’agresseur revient dans le chemin accompagné de son père et son frère. Dès qu’il aperçoit une personne dans le jardin en contrebas, il sprinte sur 100 mètres pour lui sauter dessus. Le père et le frère (armé d’un poing américain), le suivent de près. S’en suit une altercation avec plusieurs jeunes. Une autre personne en train de filmer la scène, se voit rossée de coups de poing américain.
La police revient sur les lieux et interpelle le conducteur de la voiture, qui crie à l’intention des jeunes qu’ils n’ont rien à faire ici et qu’il doivent repartir en Afrique. Le frère prend la fuite et se débarrasse du poing américain dans les fourrés. Les jeunes présents dans le jardin stoppent sa fuite et le remettent aux policiers qui l’interpellent.
Vers 19 h, les pompiers arrivent sur place et emmènent trois personnes blessées à l’hôpital. Deux autres se rendront aux urgences par leurs propres moyens.

Plus que jamais besoin de soutien, jours et nuits…

27545366_1050765351737195_4516792559520094637_n

23472260_1009948325818898_3575688416385149770_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s