Ouistreham : bref récit du rassemblement antiraciste du 3 février et tract de l’AG

Vous pouvez télécharger le tract de l’AG de Lutte Contre Toutes les Expulsions en cliquant sur le lien qui suit ou bien le lire après le court récit du rassemblement. Ce tract a été diffusé sur la fac de Caen à 900 exemplaires, à 2000 exemplaires dans les boites aux lettres de Ouistreham et au cours du rassemblement. Tract anti-PDF Ouistreham 3 février

Des fachos du PDF sont arrivé-e-s tôt, dès la fin de matinée, pour commencer à surveiller la zone de leur rassemblement.

Leur appel, déclaré en préfecture, était prévu à 14H. Celui, non déclaré, des antiracistes, des antifascistes, des personnes solidaires des migrants harcelés par les autorités à Ouistreham, était prévu à 13H30, de l’autre coté du boulevard, à une dizaine de mètres de celui des fafs.

Quand les gens ont commencé à se rassembler, les fachos, dèjà là avec leur Service d’Ordre, étaient peu nombreux-ses et regroupé-e-s vers le fond de l’esplanade.

Les gendarmes mobiles, présents en permanence à Ouistreham, pour harceler la centaine de migrants qui cherchent quotidiennement à passer en Angleterre, étaient déployés avec leurs véhicules pour empêcher tout contact. Le cordon de séparation gendarmesque était positionné vers le milieu de l’esplanade.

Du coup, les premier-e-s antiracistes arrivé-e-s ont traversé le boulevard, sont allé-e-s tranquillement au contact de la ligne de gendarmes et ont donc de facto occupé le début de l’esplanade.

Les fachos étaient donc au fond d’une esplanade déserte, avec la plage derrière eux et elles et devant, à une cinquantaine de mètres, un bon dispositif de gendarmerie et plein de gens hostiles à leurs idées de merde.

Au pic de leur rassemblement, les fachos ont du être une bonne soixantaine, au moins les deux tiers venant d’ailleurs, de Paris et surtout apparemment du Nord Pas de Calais (un bus immatriculé dans cette région se trouvait sur le parking adjacent à l’esplanade, parking protégé aussi par la gendarmerie).

En face, on était, au pic, près de 300 personnes provenant de Ouistreham, des autres communes de la côte et de l’agglomération caennaise, située à 15 kilomètres de Ouistreham.

Les traditionnels échanges d’invectives, de noms d’oiseaux, de gestes obscènes eurent évidemment lieu de part et d’autres. Le rassemblement antiraciste n’a cessé de donner de la voix, du mégaphone et de sa sirène pour perturber bruyamment le rassemblement des fachos. Les slogans habituels, antifascistes et en solidarité avec les migrants, alternaient avec d’autres, improvisés et humoristiques. L’ambiance était chaleureuse et fraternelle, les discussions et rigolades nombreuses, l’assistance diverse et variée. 

Carl Lang a fait un discours devant ses maigres troupes pendant qu’on essayait de faire un maximum de bruit. Ils ont claqué 2 torches et les fachos sont repartis comme ils/elles étaient venu-e-s. On s’est rapidement dispersé-e, content-e-s de les avoir acculé-e-s dans un endroit reculé, désert, même pas visible du boulevard qui longe la plage, de les avoir écrasé numériquement, de leur avoir montré qu’à Ouistreham, les racistes n’allaient pas tenir le haut du pavé.

On pense que ce rassemblement, qui se voulaient apparemment nazional, était surtout destiné à tenter de faire parler un peu du PDF en essayant de profiter du petit buzz médiatique autour de la situation des migrants à Ouistreham. Il est possible qu’il ait également eu pour objectif de tenter de revivifier un PDF caennais plutôt moribond et invisible depuis de nombreux mois…

pdf1

Du rien entouré de vide…

Le tract de l’AG :

Samedi 3 février, à Ouistreham, faisons ensemble barrage à l’extrême droite !

Ce samedi 3 février, un micro-parti d’extrême droite appelle à un rassemblement raciste contre les migrants dans la misère qui tentent actuellement de passer en Angleterre par les ferries qui partent du port de Ouistreham.

Ce micro-parti, nommé le Parti De la France (PDF), cherche à profiter de la relative médiatisation autour de la situation migratoire à Ouistreham pour tenter de se faire de la pub et essayer de diffuser ses idées racistes et nationalistes pleines de haine.

Ce parti a déjà organisé, dans le passé, de tels rassemblements du coté de Calais pour essayer de faire parler de lui et faire monter la tension afin de l’exploiter politiquement.

Le PDF a été créé en 2009. Cest, à l’origine, une scission du Front National. Il rassemble aujourd’hui un petit nombre d’anciens membres du FN en désaccord avec la stratégie politicienne de « dédiabolisation » du FN voulue par Marine Le Pen, de catholiques intégristes, de fascistes, de nostalgiques de Pétain et de la collaboration, de l’Algérie française, de skinheads néo-nazis.

Une fois de plus, c’est à ceux et celles qui sont le plus dans la misère et sans défense que l’extrême droite cherche à s’en prendre. La centaine de migrants présente à Ouistreham, harcelée en permanence par les forces de l’ordre, sans accès à des WC ou à un point d’eau potable, sans abris en plein hiver, à qui on confisque les couvertures et les petits sacs d’affaires personnelles constituent en effet une cible facile pour la propagande d’extrême droite, qui ne prend aucun risque à les attaquer.

Dans l’esprit tordu de l’extrême droite, cette centaine de migrants, que les autorités préfectorales et municipales condamnent à une situation misérable, qui ne veulent pas rester ici mais passer en Angleterre pour essayer de retrouver leur famille et bâtir une vie qu’ils espèrent meilleure constituerait une « armée d’invasion ». Qui peut croire de telles balivernes déconnectées de la réalité ?

Le PDF espère donc pouvoir répandre à Ouistreham son discours de haine contre les migrant-e-s, les étranger-e-s pas « de chez nous » mais aussi contre tous-tes ceux et celles « bien d’ici » qui ne correspondent pas à leur vision nationaliste délirante, uniformisée et répressive : les pauvres, les fonctionnaires, les antiracistes, les humanitaires, les syndicalistes, les homosexuel-le-s, les gauchistes, les juifs, les franc-maçons, les féministes etc etc… bref toute la diversité de la vie et des opinions qui ne rentre pas dans le moule, très très étroit, de leur pensée étouffante et puante.

NON, Ouistreham ne va pas devenir un autre Calais ! Il y a beaucoup trop peu de camions qui passent et de ferries qui partent (seulement 3 par jour) pour que ce port attire beaucoup de migrant-e-s cherchant à passer en Angleterre. Il y a eu jusqu’à 9000 migrant-e-s à Calais (pour environ 600 actuellement) et seulement une centaine à Ouistreham (90 fois moins !) et si les migrant-e-s étaient à Calais, c’est parce qu’il y a plein de ferries là bas, plus le tunnel sous la Manche et donc plein de camions (vraiment là bas les poids lourds n’arrêtent pas de défiler) dans lesquels essayer de monter en cachette.

NON, aider un peu les migrant-e-s ne ruinerait pas la commune de Ouistreham ! Laisser en accès libre un point d’eau, mettre à disposition quelques WC de chantiers, laisser quelques tentes s’installer, prêter une salle pour que les migrants aient au moins un repas chaud distribué par jour : cela n’aurait rien coûté à la mairie. Les habitant-e-s solidaires et les collectifs de soutien aux migrant-e-s auraient pu prendre en charge les quelques frais, assurer le nettoyage d’un local prêté quelques heures par jour, fournir et préparer la nourriture. Si le maire avait eu ces quelques gestes d’humanité élémentaire plutôt que de participer au harcèlement des migrant-e-s, on l’aurait laissé tranquille, car ce qui nous intéresse c’est la situation des migrants, pas Romain Bail…

Heureusement, la population locale a su donner l’exemple et nous saluons son sens de la solidarité et de l’organisation, sa générosité et sa détermination.

CertainEs français-es, sensibles aux idées xénophobes, croient que si les immigré-e-s sont encore plus écrasé-e-s, que si on prive de tout les étranger-e-s qui n’ont presque rien, c’est leur propre sort qui s’améliorera… mais ça n’est jamais comme ça que ça se passe.

Les immigréEs, les demandeurs-euses d’asile, les pauvres, les chômeurs-euses, les précaires sont simplement celles et ceux qui subissent le plus et en premier les injustices sociales.

Ensuite vient inévitablement le tour des autres : ouvrier-e-s, petit-e-s fonctionnaires, salariéEs, petit-e-s retraité-e-s.

Alors, face au « diviser pour mieux régner » des politiques gouvernementales, patronales et d’extrême droite, nous opposons la solidarité et l’entraide, l’esprit de résistance, la combativité sociale, la volonté de lutter collectivement contre les injustices, qu’elles touchent les migrant-e-s ou bien celles et ceux qui ont des papiers en règle ou la nationalité française !

Le projet de rassemblement de l’extrême droite est une insulte et une offense volontaire envers les migrants, envers la population locale qui les aide humainement et matériellement, envers les organisations antiracistes solidaires, envers les valeurs de liberté, de diversité et d’égalité !

De nombreux collectifs, associations, syndicats et partis lancent donc un appel commun à un Contre-rassemblement antiraciste à Ouistreham, samedi 3 février, à 13h30, à l’angle de l’avenue de la mer et de la place Alfred Thomas (près du manège).

Soyons nombreux-euses à montrer aux fachos qu’ils et elles ne tiendront pas le haut du pavé à Ouistreham, que notre solidarité est plus puissante que leurs délires racistes et autoritaires. Amenons de quoi faire de la musique et du bruit, plein de bruit, pour couvrir leurs discours de haine raciale et antisociale, pour ridiculiser leur projet de rassemblement, pour réaffirmer notre solidarité avec les migrant-e-s et notre refus de toutes les injustices. 

Un aperçu du PDF à travers son délégué départemental Bruno Hirout :

Hirout, plus jeune, lors d’une soirée, en uniforme d’officier SS devant un drapeau à croix gammée…

Hirout, avec un autre militant PDF, Guillaume Aguillé, devant une bouteille de gaz avec une affiche « Zyklon B », le nom du produit utilisé par les nazis dans les chambres à gaz…

Hirout, après avoir regardé trop de films américains avec des gangsters…

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s