S’unir pour ne plus subir. Pour un Front Social.

Depuis 4 ans, l’AG de Lutte Contre Toutes les Expulsions de Caen mène son action de solidarité envers les sans-abris, les demandeurs-euses d’asile et les migrant-e-s, quelles que soient leurs nationalités, qui se retrouvent à devoir survivre dans la rue.

On ouvre des squats pour les héberger, on se remue pour trouver fringues, nourriture, matelas, couvertures, petits meubles, frigos, gazinières et gamelles. On aide comme on peut pour les démarches administratives et l’apprentissage du français. Tout ça est évidemment, au delà de l’AG, possible en grande partie grâce à la solidarité morale, financière, matérielle, pratique de tas de gens.

Notre action se mène en opposition aux politiques anti-sociales, d’austérité, sécuritaires, xénophobes et dans une perspective de convergence des luttes sociales sur des bases anticapitalistes.

Nous n’attendons du nouveau gouvernement de Macron rien d’autre que ce qu’il a annoncé, à savoir une multiplication et une intensification des attaques anti-sociales : ordonnances visant à démanteler le droit du travail et les maigres protections qu’il accorde encore aux salarié-e-s et à durcir nos conditions d’exploitation, intégration des mesures d’état d’urgence dans le droit commun et répression accrue des mouvements sociaux, contrôle autoritaire des chômeurs-euses et personnes aux RSA avec obligation d’accepter des emplois pourris sous peine de se voir couper les allocations, coupes budgétaires et suppressions de postes en masse dans les services publics de base, multiplication des expulsions de migrant-e-s…

C’est donc avec sympathie et intérêt que notre AG voit émerger un peu partout en France des Fronts Sociaux (une centaine environ à l’heure actuelle) qui regroupent des syndicalistes de base de SUD et de la CGT, des militant-e-s politiques, associatifs-ves, de collectifs de lutte, des radicaux-ales, des gens venus d’horizons divers mais qui savent que maintenant c’est dans la rue que ça va se passer, que ça ne sera ni facile ni doux et que la solidarité et la coordination entre les luttes doivent absolument être renforcées localement comme nationalement.

A Caen aussi, un Front Social s’est constitué et des membres de l’AG y participent. Le 12 septembre une journée nationale de grève, de manifestations, d’actions est appelée par la CGT, SUD, les Fronts Sociaux et de multiples autres collectifs et mouvements. L’AG sera, bien sûr, dans la rue ce jour là… et, espérons le, les jours suivants pour construire à la base un mouvement de lutte généralisée.

Nous relayons ci-dessous l’appel du 22 avril, texte fondateur du Front Social au niveau national :

1er tour social ! Le 22 avril, prenons la rue !

Nous
Salariés du privé comme du public, chômeurs, précaires, étudiants, toute la jeunesse, retraités, smicards, qui survivons avec le RSA..
Habitants de villes, des villages et des banlieues…
Qui votons avec ou sans conviction, la large majorité des abstentionnistes convaincus…
Qui subissons le racisme, le sexisme, l’exclusion sous toutes ses formes, les licenciements, la justice des puissants, les violences répressives…
Syndicalistes, militants poursuivis et condamnés, sans-papiers et migrants, tous les opposants à la loi travail…

Nous appelons la rue, vous toutes et tous, à se mobiliser, créer et être acteur d’un événement inédit…
Imposons nos choix, crions haut et fort que nous comptons, que nous décidons, que nous serons une force incontournable du premier tour social.

Le samedi 22 avril 2017…

Soyons toutes et tous au rendez-vous avec notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits-enfants, reprenons ce qui nous appartient, ne laissons pas notre devenir entre les mains d’une poignée qui décide depuis trop longtemps sans et contre nous.

Jamais une telle initiative n’a été entreprise la veille d’un premier tour d’une élection présidentielle. L’heure n’est plus au constat, unissons-nous le plus largement possible et agissons tous ensemble pour construire ce premier tour social.
Ce n’est qu’un point de départ, vers une société où nous prendrons possession des outils de création de richesses.
Tous ensemble, écrivons les nouvelles pages de notre histoire sociale.

Le samedi 22 avril 2017,
à Paris, place de la République,
nous pourrons dire, nous y étions !

 

foule NB

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s